swing


swing

swing [ swiŋ ] n. m.
• 1895; mot angl., de to swing « balancer »
Anglic. I
1Boxe Coup de poing donné en ramenant le bras de l'extérieur à l'intérieur. « Joe Mitchell, d'un furieux swing du droit, fendit l'arcade sourcilière de son adversaire » (Hémon).
2Golf Mouvement de balancement du joueur qui frappe la balle.
II
1(1933) Qualité rythmique propre à la musique de jazz. rythme.
2Danse, manière de danser sur une musique très rythmée, inspirée du jazz américain, à la mode entre 1940 et 1945. Danser le swing. Orchestre de swing. « Et le jazz, le swing, cette brève contorsion. Horreur de la civilisation américaine étendue à toute la terre » (Drieu la Rochelle).
3 Adj. Anciennt Qui suivait la mode vestimentaire, les comportements inspirés d'une certaine image de l'Amérique entre 1940 et 1950.

swing nom masculin (anglais swing, de to swing, se balancer) Qualité rythmique caractéristique de la musique sud-américaine, essentielle pour qu'une œuvre appartienne au monde du jazz. Phénomène apparu aux États-Unis dans le milieu des années 1930 et caractérisé par la vogue des grands orchestres de jazz (Benny Goodman, Lionel Hampton, Count Basie, Duke Ellington et Jimmie Lunceford). En boxe, coup porté latéralement par un balancement horizontal du bras. Au golf, mouvement du joueur pour frapper sa balle.

swing
n. m. (Anglicisme)
rI./r SPORT
d1./d à la boxe, coup de poing porté latéralement par un mouvement de bras très ample allant de l'extérieur vers l'intérieur.
d2./d Au golf, balancement du tronc qui accompagne la frappe de la balle.
rII./r MUS
d1./d Traitement du tempo et de l'accentuation propre au jazz, qui confère à cette musique un balancement rythmique caractéristique.
d2./d Style de jazz pratiqué dans les années 1930 (par oppos. à Nouvelle-Orléans, be-bop, cool). Le clarinettiste et chef d'orchestre Benny Goodman fut l'un des plus éminents représentants du swing.
|| Musique de danse plus ou moins inspirée de ce style de jazz.

⇒SWING, subst. masc.
I. — SPORTS
A. — BOXE. Crochet horizontal frappé du bras fléchi ou allongé en pivotant le buste. Il eût dû frapper à longueur de bras, d'un mouvement courbe comme celui du swing (MALRAUX, Cond. hum., 1933, p. 183). Les swings se portent soit au corps, soit au visage, avec la face dorsale du poing qui est projeté au bout du bras demi-fléchi par un mouvement de rotation de tout le corps (R. VUILLEMIN, Éduc. phys., 1941, p. 167).
B. — GOLF. Balancement (montée suivie d'une descente) du club avant de frapper la balle. Le départ du « swing » (Vie au Grand Air, 12 janv. 1906 ds PETIOT 1982).
II. — MUSIQUE
A. — Balancement rythmique qui caractérise la musique de jazz, mais diffère selon les musiciens, les styles et les époques. Avoir du swing; jouer avec du swing. Lionel Hampton, qui fut le premier improvisateur à utiliser le vibraphone, est un paraphraseur génial doué d'un swing intense (TÉNOT 1967, p. 108).
B. — [Aux États-Unis, dans les années 1930] Style de jazz orchestral, illustré notamment par Benny Goodman. En 1934, [Benny Goodman] fonde un orchestre. Il est alors surnommé par les publicistes « King of swing » (Roi du swing) et détermine une mode auprès des adolescents: la folie du swing (swing craze) (TÉNOT 1967, p. 97).
C. — En partic. (en France, dans les années 1940-45).
1. Musique rythmée, inspirée du jazz. Radio-Luxembourg (...) 12 h. 30, swing contre musette (Le Monde, 19 janv. 1952, p. 8, col. 5).
Empl. adj. Jean Fred-Mélé, jeune, plein d'entrain, est accompagné [à l'A.B.C.] par un orchestre swing dans un rythme excellent (L'Œuvre, 19 févr. 1941).
2. Danse qui était pratiquée sur cette musique. Il prit ses deux mains et l'attira à lui. Notre danse, dit-il. Peux-tu danser le swing? (ROY, Bonheur occas., 1945, p. 160).
3. Adj. inv.
a) [En parlant d'une pers.] Dont la liberté d'allure, de comportement, de dynamisme, la désinvolture s'opposaient aux mœurs de l'époque. Synon. zazou. [Une jeune fille] très moderne. Trop moderne et trop « swing » pour les magistrats de la 13e Chambre correctionnelle (L'Œuvre, 12 oct. 1941). — « Swing » ça fait zone occupée, ça sent l'étranger. Mais dégourdi! Voilà qui est français cent pour cent (Le Cri du peuple, 6 déc. 1941).
Quand je chante un chant d'amour J'le pimente d'un tas de petits trucs autour. Je suis swing (bis) Za zou za zou c'est gentil comme tout
A. HORNEZ, 1938 ds La Chanson fr. à travers ses succès, 1988, p. 134.
b) [En parlant d'une chose] Qui illustre ou dénote ce tempérament. La jupe « swing » est un short cloche avec une blouse gilet (Paris-Soir Dimanche, 24 juin 1939, 8d ds HÖFLER Anglic. 1982).
Prononc. et Orth.: []. Plur. des swings. Étymol. et Hist. 1. 1887 aviron « balancement du corps du rameur » (G. DE SAINT-CLAIR, Sports athlétiques et exercices en plein air, 95 ds HÖFLER Anglic.), attest. isolée; 2. 1895 boxe « coup de poing donné avec l'élan du bras décrivant un arc sur le côté » (Sports Athlét., p. 18, c. 2 ds BONN., p. 150); 3. 1906 golf « balancement du club pour frapper la balle » (Vie au Grand Air, loc. cit.); 4. a) 1933 « effet rythmique de la musique de jazz » (Jazz-Tango-Dancing, oct., 3 ds HÖFLER Anglic.); b) 1934 adj. (ibid., mai, 12c, ibid.); c) 1945 « danse sur un rythme de jazz » (GREEN, Journal, p. 274). Empr. à l'angl. swing, issu du vieil angl. att. en compos. et corresp. au verbe to swing « balancer ». Swing désignant l'acte de donner un coup, de frapper avec une arme est att. dep. 1375, plus spéc. le mouvement décrit par une arme ou tout objet pour frapper (1635), l'usage en golf ou en boxe n'étant qu'une illustration particulière de ce sens (v. NED). Att. dep. 1589 (NED) au sens de « balancement, oscillation autour d'un axe » swing a désigné en partic. le balancement du corps (1730, ibid.), d'où son empl. pour désigner la qualité rythmique de la musique de jazz (1899 ds NED Suppl.2) ou des morceaux de musique de jazz à danser (1924, ibid.). Fréq. abs. littér.: 10.
DÉR. Swinguer, verbe intrans., mus. Être rythmé; avoir du swing. Les paroles anglo-saxonnes (d'une chanson) (...) swinguent plus que les mêmes mots chantés en français (L'Express, 29 déc. 1979, p. 69, col. 3). Ça swingue aussi pour les cinq-six ans, qui se paient une partie de trempoline-danse sur une musique de Michael Jackson (Le Monde aujourd'hui, 5-6 mai 1985, p. VI). — [], (il) swingue []. — 1res attest. a) 1943 « jouer avec un bon rythme (swing) de jazz » (H. PANASSIÉ, La Musique de jazz et le swing, 31 ds HÖFLER Anglic.); b) 1947 « danser le swing » (B. VIAN, Vercoquin et le Plancton, p. 163 ds REY-GAGNON Anglic.); de swing prob. d'apr. l'angl. to swing au sens de « jouer du jazz avec swing » att. dep. 1918, d'abord dans des titres de morceaux de mus. (NED Suppl.2).
BBG. — BECKER 1970, p. 24, 270, 330, 343, 344. — DUB. Dér. 1962, p. 73. — HUMBLEY 1974 t. 2, p. 746. — QUEM. DDL t. 26, 36. — THÉRIVE (A.). Swing et zazou. Fr. mod. 1943, t. 11, pp. 122-124.

1. swing [swiŋ] n. m.
ÉTYM. 1895; mot angl., de to swing « balancer ».
Anglicisme.
1 Boxe. Coup de poing donné en ramenant (horizontalement ou obliquement) le bras, de l'extérieur à l'intérieur.
1 Dès le début du deuxième round Joe Mitchell, d'un furieux swing du droit fendit l'arcade sourcilière de son adversaire (…)
Louis Hémon, Battling Malone, II.
2 (1904). Golf. Mouvement de balancement du joueur qui frappe la balle. || « Ce sont les jambes qui comptent, dans un swing de golf » (l'Express, 10 août 1980).
2 (…) à travers le filet de la moustiquaire, il eût dû frapper à longueur de bras, d'un mouvement courbe comme celui du swing.
Malraux, la Condition humaine, p. 9.
3 Bridge. Manœuvre qui consiste à jouer d'une couleur épuisée chez le deuxième joueur et chez le partenaire.
————————
2. swing [swiŋ] n. m.
ÉTYM. 1933, au sens II, répandu v. 1940; mot angl. des États-Unis, désignant une évolution de danse et spécialisé en jazz, de to swing « balancer ».
Anglicisme.
———
I
1 (Vieilli). Danse, manière de danser sur une musique très rythmée, inspirée du jazz américain.
1 Lafleur éclata d'un rire si sonore qu'il éteignit d'un coup (…) la musique de l'orchestre. Les danseurs de swing s'arrêtèrent (…)
M. Aymé, le Vin de Paris, p. 206.
2 (…) le fils Peyralout dansait un swing avec un balai-brosse tout en éructant des : « Oupapouda doubaloubi bibelibop » qui ne présageaient rien de bon quant à son avenir.
René Fallet, le Triporteur, p. 275.
2 Vieilli. Musique de jazz « commerciale », pour la danse, à la mode en France, dans les années 1945-1960.
3 « Ces disques viennent de Paris, dit le sonderführer. Ils y font fureur. Le guitariste, c'est Django Rheinhardt (sic). Excellent, n'est-ce-pas ?
— Oui, dit François, qui reprit une gorgée de thé parce qu'il avait soudain la bouche sèche.
— Ça s'appelle du swing. Swing-troubadour !
— On danse beaucoup à Paris ?
— Oh ! c'est interdit, dit Chamisso. Mais on danse quand même. Le swing. C'est une manière de nous braver qui n'est pas dangereuse. Il y avait un slogan dans une boutique des boulevards, au Fashionable.
— Au Fashionable ?
— Oui. “Une France swing dans une Europe zazoue.” Nous l'avons fait disparaître. L'esprit français ne perd pas ses droits. »
Armand Lanoux, le Commandant Watrin, 1956, p. 361.
Adj. || Musique swing.
4 Une certaine jeunesse marquait son dégoût de « Révolution nationale » d'une façon plus saugrenue, mais qui exaspérait les tenants de l'ordre moral; cheveux longs à la mode d'Oxford, toupets frisés, un parapluie au bras, les zazous donnaient des « parties » où ils se grisaient de musique « swing » (…)
S. de Beauvoir, la Force de l'âge, p. 528.
Spécialt. (dans l'hist. du jazz). Style de jazz pratiqué aux États-Unis entre 1930 et 1945, caractérisé par la simplicité mélodique et rythmique, l'importance donnée au swing (II.).
3 Adj. et n. (1939, jupe swing, in Höfler; la chanson je suis swing ! avait été composée en 1937; à la mode v. 1941-1950). Fam. et vieilli. Qui suivait la mode vestimentaire, les comportements inspirés d'une certaine image de l'Amérique des jeunes, en France, après la Libération (et pendant l'Occupation allemande, par réaction contre la morale officielle, → ci-dessus cit. 3 et 4).
5 Tu crois que j'ai une chance ? ajouta le Major, plein d'espoir.
— Mais certainement, mon vieux, assura derechef son acolyte, qui s'arrêta à ce moment pour observer un couple vraiment très swing.
Le mâle portait une tignasse frisée et un complet bleu ciel dont la veste lui tombait aux mollets.
B. Vian, Vercoquin, p. 47.
6 (…) un vague petit jeune homme blond. Je vois d'ici l'animal, un jeune veau appartenant à l'espèce swing.
M. Aymé, le Passe-muraille, « La carte », p. 86.
(Vêtements). || Une veste swing. || « Ensemble “swing”, époque 1940-1944 » (Larousse mensuel, déc. 1954, p. 570).
———
II (1933, in Höfler). Mus. Qualité rythmique propre à la musique de jazz (cit. 2). Rythme. || Avoir du swing. Swinguer. || Cet orchestre a de bons arrangements, mais il manque de swing.
DÉR. Swinguer.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • swing — swing …   Dictionnaire des rimes

  • Swing — may refer to:ports* Swing bowling, a subtype of fast bowling in cricket * Golf swing * Baseball swing * Swing (boxing)Dance* Swing (dance) ** West Coast Swing ** East Coast Swing ** Lindy Hop ** Jive (dance)MusicKey concepts* Swung note, changes… …   Wikipedia

  • swing — [swiŋ] vi. swung, swinging [ME swingen < OE swingan, akin to Ger schwingen, to brandish < IE base * sweng , to curve, swing] 1. to sway or move backward and forward with regular movement, as a freely hanging object or a ship at anchor;… …   English World dictionary

  • Swing — Swing, n. 1. The act of swinging; a waving, oscillating, or vibratory motion of a hanging or pivoted object; oscillation; as, the swing of a pendulum. [1913 Webster] 2. Swaying motion from one side or direction to the other; as, some men walk… …   The Collaborative International Dictionary of English

  • Swing — bezeichnet Swing (Musikrichtung), Musikrichtung, die in den 1930ern aus der Jazz Tanzmusik entstand Swing (Rhythmus), fließende Rhythmik, die eines der wesentlichsten Elemente des Jazz darstellt Swing (Tanz), Tanzstil, der in den 1930ern in den… …   Deutsch Wikipedia

  • swing — ► VERB (past and past part. swung) 1) move back and forth or from side to side while or as if suspended. 2) move by grasping a support and leaping. 3) move in a smooth, curving line. 4) (swing at) attempt to hit or punch. 5) shift from one… …   English terms dictionary

  • Swing — Swing, v. t. 1. To cause to swing or vibrate; to cause to move backward and forward, or from one side to the other. [1913 Webster] He swings his tail, and swiftly turns his round. Dryden. [1913 Webster] They get on ropes, as you must have seen… …   The Collaborative International Dictionary of English

  • Swing — Swing, v. i. [imp. & p. p. {Swung}; Archaic imp. {Swang}; p. pr. & vb. n. {Swinging}.] [OE. swingen, AS. swingan to scourge, to fly, to flutter; akin to G. schwingen to winnow, to swingle, oscillate, sich schwingen to leap, to soar, OHG. swingan… …   The Collaborative International Dictionary of English

  • swing — vb 1 Swing, wave, flourish, brandish, shake, thrash are comparable when they mean to wield or to handle something so that it moves alternately backward and forward or upward and downward or around and around. Swing often implies regular… …   New Dictionary of Synonyms

  • Swing-by — auch: Swing|by 〈[ baı] n. 15; Raumf.〉 = Fly by [<engl. swing by „kurz vorbeischauen“] * * * Swing by   [ baɪ, englisch], Raumfahrt: das Fly by. * * * Swịng by [... baɪ], das; s, s [engl. swing by, eigtl. = das Vorüberschwingen] (Raumf.): ↑ …   Universal-Lexikon


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.